Où se situera Tabernam et quel type de local commercial choisir ?

Le choix du local dans lequel l’épicerie pourra évoluer est un paramètre très important. Quel emplacement est idéal : centre-ville ou excentré ? Quelle surface : commencer petit ou directement plus grand ? Quelle configuration intérieure ? Quel loyer sommes-nous prêt à payer ? Toutes ces questions ont été discutées entre les membres fondateurs à de nombreuses reprises et plusieurs visions en ressortent et vous sont présentées ci-dessous.

 

Quelle surface et configuration ?

L’avantage premier du modèle « commencer petit » concerne principalement les charges. Petite surface est synonyme de petit loyer. Pour le démarrage d’un projet comme le nôtre, ceci emmènerait en effet une certaine sécurité financière les premières années, le temps que l’épicerie se mette en place et que les coûts de fonctionnement se fassent plus précis. Mais dans la deuxième ville du canton, nous pouvons espérer sans excès d’optimisme avoir un nombre de l’ordre de cent coopérateur.rice.s la première année et plus encore les années suivantes. Une petite surface risque donc d’être un facteur limitant pour le fonctionnement correct de l’épicerie.

Un tour d’horizon de quelques-unes des épiceries coopérative Romandes existantes (La Brouette à Lausanne, Le Local à Nyon, L’épicerie Autrement à Tramelan, etc.) nous a permis de définir les critères de recherche idéaux suivants:

  • Rez-de-chaussée avec vitrine
  • Surface totale de 70-80m2
  • En deux pièces ou pouvant facilement être cloisonné pour créer un espace de vente et un de stockage (40m2 pour la vente)
  • Accès facile pour les personnes à mobilité réduites et pour les livraisons des producteurs

Quel Emplacement idéal?

Sur ce sujet, il y a plusieurs directions possibles. Notre choix de fonctionner sur un modèle « fermé » ne nous impose pas nécessairement de s’établir dans l’hypercentre (dans les rues piétonnes par exemple). Cependant la présence de l’épicerie dans des lieux à fort passage, augmenterait logiquement notre visibilité et nous permettrait de réduire notre budget communication mais probablement au dépens d’un loyer plus élevé. A contrario, un local excentré serait moins cher, demanderait plus d’investissement pour nous faire connaitre, mais pourrait également présenter un frein pour certaines personnes ne disposant pas de moyen de transport personnel.

Notre premier choix serait donc de rester le plus proche possible de l’hypercentre, tout en étant accessible facilement en mobilité douce, en véhicule privé ou en transport public.

Loyer et aménagements

D’après notre budget prévisionnel nous souhaitons trouver un loyer maximal de 2’300CHF par mois, charges comprises, ce qui correspond au prix du marché moyen d’un local de 70-80m2 dans l’hypercentre d’Yverdon-les-Bains.

Ce montant de loyer nous permettrait, avec une centaine de coopérateur.rice.s avec un prix moyen de panier mensuel de 200CHF par coopérateur.rice.s, de fonctionner avec une marge moyenne sur produit entre 20% et 25%. Les paramètres inconnus pour le moment étant le nombre de coopérateur.rice.s et le prix de panier mensuel, afin de pouvoir garantir une marge sur produit le plus faible possible, il serait préférable de trouver un local commercial ayant un loyer inférieur à 2’300CHF.

L’aménagement intérieur du magasin se fera dans la mesure du possible avec des matériaux de récupération et en utilisant les compétences et savoir-faire des membres lors de grands chantiers participatifs. Le but étant que chacun puisse s’investir pour créer un environnement agréable et correspondant aux besoins de chacun.